L'histoire du Tennis Club de Mundolsheim

Le Tennis Club de Mundolsheim a été créé le 10 septembre 1970 au sein du Club omnisport AS Mundolsheim par les mousquetaires Fernand TRAG, Jean-Claude HELMER, Roger RICHERT et Guy DIEBOLD en disposant d’un court en terre battue dans l’enceinte du stade municipal.

Ce n’est qu’en 1982, sous l’impulsion de Martin WENDLING que le TCM est devenu un club autonome.

Deux courts en terre battue furent mis à la disposition par la commune en septembre 1983 derrière le plateau d’évolution du Climont. Cela a permis de constituer les trois premières équipes (femmes, hommes et vétérans) et de créer une école de tennis confiée à Claudine RUFF, monitrice d’Etat.

Avec la croissance continuelle des membres, les deux courts furent rapidement saturés et l’absence de courts couverts commençait à se faire sentir.

Dans ce contexte, le comité a décidé d’anticiper la construction de deux nouveaux courts en terre battue et d’un mur d’entrainement en prenant en charge les frais financiers.

C’est en 1986 que la municipalité a procédé à la construction d’un hall comportant deux courts couverts en moquette et un petit club-house.

Ce dernier fut malheureusement détruit par un incendie criminel dans la nuit de la Saint Sylvestre 1991.

Un projet de club-house avec sanitaire a alors été élaboré par le président de l’époque, Charles RUFF, et accepté par la municipalité moyennant une contribution financière.

Par la suite, cette contribution a été annulée par la municipalité qui a décidé de mettre tous les équipements gratuitement à la disposition des clubs sportifs.


Charles RUFF
Président d’honneur
About Us

Coordonnées

Tennis Club de Mundolsheim
lieu dit le Climont, rue des Ormes
67450 Mundolsheim (plan d'accès)
Tél: 03 88 19 02 89
Mail: contact@tcmundolsheim.fr

SIRET: 390 554 129 00010
Code APE: 9260
Affiliation FFT n° 55670077

Occupation des courts

Consultez rapidement l'occupation actuelle des courts en cliquant sur l'un des boutons ci-dessous :


Greenset Claytech Terres battues

Réservation des courts